Tuesday, April 21, 2009

Letter to Union Montreal

Union Montreal, the political party of Montreal's mayor Gerald Tremblay, is holding an online public consultation on its website: http://www.unionmontreal.com/sondage/index.php.

To me, this sounds like a pointless and dishonest political advertisement activity, with the goal of building a pretense that the party listens to Montreal's citizens.

Still, in the case that it is an honest consultation, I participated to it. But I also wrote a long letter voicing my opinion on the biggest problem Montreal has, it's huge tax level: as a young professional with no family yet, I almost do not use any of the public services, I do not drive on the streets as I take public transports only, yet I pay the highest level of municipal (city) tax. Adding this tax burden to the huge tax taken by Quebec and Canada, living in Montreal becomes all of a sudden very unattractive for people in my position and who want to further their carers even more.

Here is my letter:

============================================

Malheureusement, cet exercice de consultation populaire laisse de cote le point le plus important pour le future développent de Montréal en tant que métropole: le fardeau fiscal des citoyens.

Étant citoyen Montréalais, mais éduque a l’Université McGill, une institution d’envergure internationale, j’ai la malchance d’avoir observe un exode massif des jeunes professionnels tels que mois, qui quittent notre ville en grand nombre.

Il est absolument inacceptable qu’a travers nos 4 universités et surtout McGill, Montréal attire tant d’étudiants non-originaires de Montréal, pour les voir quitter notre ville lorsque le temps vient de s’établir professionnelle.

Encore plus alarmant, la grande majorité de mes camarades Montréalais avec qui j’ai étudie a l’université ont aussi quitté notre ville natale.

Raison principale et directe : le fardeau fiscal démesuré de Montréal, combine au fardeau fiscal du Québec et celui de Canada, rend Montréal une ville ou il est extrêmement difficile de tenter de lancer sa propre compagnie, et ou les salaires offertes par les grosses corporations sont anéantis par les taxes.

En tant que jeune professionnel, qui ne se sert pas des services de sante, qui ne possède pas de voiture, qui est écologue, qui prend les transports en commun et qui détient de la propriété immobilière a Montréal, je ne reçoit absolument pas mon du de services pour le montant de taxes que je paye, aussi bien a la ville qu’aux autres paliers du gouvernement.

Donc, votre consultation populaire, en ignorant la question des taxes, ignore le principal problème de Montréal.

La mobilité des gens et les moyens de communications modernes résultent et une force de travail très mobile. Pour s’assurer que Montréal continue a être compétitive au niveau international, Union Montréal doit absolument s’assurer de ne pas augmenter le fardeau fiscal des Montréalais d’aucune façon directe ou indirecte.

Cependant, le gel des taxes n’est pas suffisant, et la ville de Montréal doit entreprendre des activités de réduction des couts immédiates, surtout dans les forces policières, qui exécutent un travail de qualité et de niveau doutable, et commencer à réduire le niveau des taxes aussi ite que possible. Il est inacceptable que la plus grosse partie des dépenses de la ville est pour la police et la sécurité et prévention des incendies (21.8 % d’âpres votre brochure « 2009 Vos Taxes ») alors que le service rendu par ces entités ne représente absolument pas la réalité Montréalaise ni n’adresse les vrais problèmes comme le trafic de la drogue.

S’il vous plait, j’ai pris le temps de participer a votre consultation populaire, et je voudrais maintenait au moins recevoir un accuse de réception de cette lettre.

Sincèrement votre
******* ********

Comments: Post a Comment

Links to this post:

Create a Link



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?